Le Riad à Marrakech au cœur du festival des nomades

Une fois de plus, le Maroc se fait l’écrin et même le gardien de la culture marocaine et internationale. Si on considère les monuments spectaculaires, les différents centres culturels, le Riad à Marrakech et tous les évènements qui se tiennent chaque année au Maroc, il n’y a aucun doute que le pays accorde une grande place à la culture, qui est perçue non seulement comme un moyen de préserver le patrimoine national, mais aussi un outil de promotion du pays aux yeux des populations étrangères. Parmi les nombreux évènements qui attirent les étrangers chaque année au Maroc, nous pouvons citer le Festival international des nomades qui en était à sa douzième édition en 2015. Durant cet évènement, l’échange artistique était bel et bien au rendez-vous. Les participants ont pu assister à des spectacles musicaux, la course des dromadaires, le match de hockey sur sable et de nombreuses autres animations.

Pour cette douzième édition du festival international des nomades, le thème retenu était «Les nomades d’Afrique, entre diversité régionale et culture commune ». L’échange entre les artistes et les participants était réellement perceptible et palpable. Que l’on vienne du Riad à Marrakech, d’une villa à Casablanca ou d’un hôtel à Rabat, tous les participants ont pu trouver satisfaction en se rendant à l’évènement. Le succès de cette édition était étonnant. L’évènement acquiert une réputation de plus en plus forte. Le nombre de visiteurs qui y viennent augmente considérablement chaque année, autant les nationaux sont plus présents, autant les touristes le sont aussi. Les participants ont pu expérimenter de grands moments de rencontre, de synergie, de partage et de communion, autour des différentes articulations culturelles de l’évènement. Le Directeur du festival se montre satisfait du rendement obtenu.

Comme durant les années précédentes, différents styles de musiques, de danses et de chants ont été présentés avec environ 15 concerts pleins de couleurs, d’enchantement et d’émotions. Le point phare du festival a été la prestation de la troupe musicale originaire du Mali « Demba Demba ». Les participants venus du Riad à Marrakech ont eu le plaisir de vivre ces moments. Quant à la soirée de clôture, elle a été marquée par l’association de la troupe Ittihad Sghir et l’Allemande Rebecca, pour un duo mémorable. Une association de cultures qui est bien le reflet de l’évènement. Les participants ont également pu assister à des spectacles de danse et de chant choral, notamment avec Mustapha Gamrani. Vivement la prochaine édition qui est pleine de promesses.

Chris Lemanny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*